Sans papiers d’identité

Reblogué depuis l’excellent site de poésie : https://afropoesie.com/
que je remercie pour la diversité et la qualité de ses publications.

AFROpoésie

Poème de René Depestre (1926-) – HAÏTI

La Neuvième Vague d’Ivan Aïvazovski, 1850.

Qui sont-ils sans masques aucuns

ces pays dans les hauts cordages de ma tristesse ?

qui sont ces hautes collines

qui se taisent

dans les grandes largeurs

de ma parole d’automne ?

tous les dieux vaincus du siècle

ont encore une mer à traverser

sans papiers et les larmes aux yeux !

http://www.poemes.co

Voir l’article original

Paul LEAUTAUD, Georges BRASSENS, Pierre PERRET, Marie DORMOY, une comédie humaine du dernier siècle !

Retour sur ma chronique concernant la "Correspondance" de Paul Léautaud. Il y a matière à compléter et à illustrer, tellement ce personnage a donné lieu à de multiples controverses. De plus, en me relisant, j'ai trouvé que j'avais été dur avec cet auteur qui a compté nombre d'admirateurs dont le grand Georges Brassens et le … Lire la suite Paul LEAUTAUD, Georges BRASSENS, Pierre PERRET, Marie DORMOY, une comédie humaine du dernier siècle !

Être poète d’après René Despestre

AFROpoésie

Extrait de l’oeuvre de René Depestre (1926-) – HAÏTI

Portrait de René Depestre par E. Rouziès. Lézignan-Corbières, le 25 février 2017.

Être poète, c’est d’avoir honte à toutes les joues qui ne peuvent rendre les coups.

La poésie, c’est quand une révolution donne soudain des ailes au nègre, aux tortues, des dents au coq, des pattes et des nageoires au cerf-volant errant de l’histoire.

La poésie, c’est le pouvoir de vivre et de voler jusqu’à la grande Ourse dans l’éclat d’un brin d’herbe.

On est poète quand on a des pieds à donner sans repos aux bonnes nouvelles de la tendresse.

In Corps simple de la poésie

Voir l’article original

Hommage à René Depestre, poète, par Gaël Faye et Mélissa Laveaux

Dans ma précédente chronique concernant le livre de Dany Laferrière, "Tout bouge autour de moi", je mentionnais le fait que Haïti, malgré bien des soucis (j'aurais dû dire tragédies), arrive à produire une multitude d'artistes talentueux (j'aurais pu ajouter malgré les gouvernements successifs car la plupart ont été contraints au départ). Je viens compléter en … Lire la suite Hommage à René Depestre, poète, par Gaël Faye et Mélissa Laveaux

Bibliofeel a une bougie !

Une bougie ! Ce blog « bibliofeel » ou « clesbibliofeel »  a un an en ce mois de février. Je veux célébrer ce premier anniversaire en vous remerciant chaleureusement pour vos visites. Je suis très heureux de cette audience modeste mais fidèle et de constater l’arrivée de nouveaux abonnés. Pas de culture du chiffre mais un temps d’échange pour … Lire la suite Bibliofeel a une bougie !

Lydie SALVAYRE, Marcher jusqu’au soir, Ma nuit au Musée

Édition Stock, collection ma nuit au musée, publié en avril 2019 C'est à la fois un livre d'introspection, un essai, un roman d'aventure, une thérapie personnelle mais on est très loin du bavardage ! Encore un livre bien inclassable, ce qui n'enlève rien à son charme, bien au contraire. Un grand écrivain passe une nuit … Lire la suite Lydie SALVAYRE, Marcher jusqu’au soir, Ma nuit au Musée

Scholastique MUKASONGA, Ce que murmurent les collines Nouvelles rwandaises

Édition Gallimard 2014, folio mars 2015 Voici six nouvelles, quelque peu surprenantes au départ car elles nous font entrer par une petite porte, bien agréable je trouve, dans une culture qui nous est totalement étrangère. L'Afrique, et le Rwanda en particulier, ont une longue Histoire, les colonisateurs blancs n’ont pas écrit sur une feuille vierge, … Lire la suite Scholastique MUKASONGA, Ce que murmurent les collines Nouvelles rwandaises

Lluis LLACH, Les femmes de la Principal

Paru en mai 2017 aux éditions Actes Sud, très belle édition comme Actes Sud sait le faire ! Belle couverture : j’ai encore en mémoire les magnifiques photos de l’exposition "Lartigue, l’émerveillé" au château de Tours en 2013. Magnifique photo de Jacques Henri Lartigues en couverture, un photographe considéré comme un génie du noir et blanc ! … Lire la suite Lluis LLACH, Les femmes de la Principal

George SAND, Un hiver à Majorque

Edition Cort de 2008, avec de belles illustrations dont de nombreux dessins de Maurice Sand. Photographie de 1ère page de couverture : portrait à l’huile d’Auguste Charpentier. Musée Frédéric Chopin-George Sand à la Chartreuse de Valldemossa, Majorque, île des Baléares Jardinière de magnifiques campanules à grandes fleurs, originaires d'Extrême-Orient- Japon ( appelées aussi Platycodon) en hommage … Lire la suite George SAND, Un hiver à Majorque