Émile ZOLA, La Curée

Éditions de Philippe Bonnefis et Brigitte Bercoff Le livre de poche classique, octobre 1967 414 pages Lire La Curée 150 ans après sa publication se révèle passionnant. Ce roman a tout pour retrouver un second souffle à travers le portrait qu’il dresse de cette femme captivante qu’est Renée. Une vraie surprise pour moi qui n’avais … Lire la suite Émile ZOLA, La Curée

Mick KITSON, Poids plume

Éditions Métalier, publié en août 2022 Bibliothèque écossaise dirigée par Keith Dixon Traduit de l’anglais (Écosse) par Céline Schwaller 366 pages La gazania recherche le soleil et il s'adapte bien à la sécheresse. Association inconsciente avec le caractère des personnages ? Ou rapport avec l'omniprésence de la nature dans le livre ? Annie Perry, l'héroïne, … Lire la suite Mick KITSON, Poids plume

Jean-Christophe RUFIN, L’Abyssin

Le fond historique de ce roman distrayant (et instructif) rappelle la présence des turcs sur tout le pourtour méditerranéen après la prise de  Constantinople en 1453. A l’époque du roman, sous Louis XIV, le contrôle des autorités ottomanes est de plus en plus relatif sur cette région, permettant à la France d’établir des consulats, notamment … Lire la suite Jean-Christophe RUFIN, L’Abyssin

Erika MANN, Quand les lumières s’éteignent

Le Livre de poche Biblio, publié en novembre 2012 Traduit de l’allemand par Danielle Risterucci-Roudnicky 360 pages Je poursuis avec passion la découverte de la famille Mann. Après avoir lu la magnifique biographie romancée Klaus Mann ou le vain Icare de Patrick Schindler, j’ai adoré découvrir Tonio Kröger, Les Buddenbrook et La Montagne magique de … Lire la suite Erika MANN, Quand les lumières s’éteignent

HWANG Sok-yong, Monsieur Han

Roman traduit du coréen par Choi Mikyung et Jean-Noël Juttet Postface des traducteurs Éditions Zulma. Publié en juillet 2019 134 pages Déjà trois livres lus de cet auteur dont un roman ayant pour cadre le début du colonialisme en Corée : Shing Shong fille vendue, un recueil de nouvelles : Sur la route de Sampo et ce … Lire la suite HWANG Sok-yong, Monsieur Han

Elisabeth MOTSCH, Ivres de joie

Édition Le Chant des Voyelles, Publié le 3 novembre 2021 « Les jours de bonheur, vous préfèrerez Cimarosa ; dans les moments de tristesse, Mozart aura l’avantage. » écrivait Stendhal à propos de son compositeur de prédilection. Voici un roman original, présentant les dernières années de la vie d’un musicien majeur du XVIIIe siècle, célèbre … Lire la suite Elisabeth MOTSCH, Ivres de joie

Klaus MANN, Alexandre suivi de Ludwig

Éditions Libretto, paru en juin 2019 Traduit de l’allemand par Pierre-François Kaempf et Corinna Gepner Préface revue par Corinna Gepner (Alexandre, Roman de l’utopie, pour sa première publication en 1929, avait été préfacé par Jean Cocteau !) Certains livres ouvrent des portes qu’il n’est pas facile de refermer tant la magie opère. C’est le cas avec … Lire la suite Klaus MANN, Alexandre suivi de Ludwig

Pierre LEMAITRE, Miroir de nos peines

Troisième et dernier tome de la série intitulée « Les enfants du désastre » Éditions Albin Michel, 2020 Paru au Livre de Poche en mars 2021 Le premier volet de la trilogie « Au revoir là-haut » m’avait enthousiasmé, le second « Couleurs de l’incendie » avait poursuivi sur la lancée, j’avais retrouvé avec plaisir certains personnages du premier tome. Je … Lire la suite Pierre LEMAITRE, Miroir de nos peines

HWANG Sok-yong, Shim Chong, fille vendue

Lu dans l’édition ZULMA parution mai 2018 Traduit du coréen par Choi Mikyung et Jean-Noël Juttet 480 pages avec 5 pages de glossaire expliquant les mots spécifiques. Composition personnelle avec couverture du livre, lys jaunes et Bouddha de la compassion, à qui les bouddhistes d’Extrême-Orient vont souvent donner une représentation féminine. Voici l’odyssée d’une jeune … Lire la suite HWANG Sok-yong, Shim Chong, fille vendue

Estelle GRANET, L’écho d’un instant

Paru en octobre 2020, Editions Le Chant des Voyelles 212 pages Ce roman, sur fond historique, alterne les époques marquantes de l’histoire du Brésil au XXème siècle. On suit alternativement trois époques à travers le récit d’Eduardo et le journal de Luciana : 1938 : Eduardo (7 ans) et son frère Luis (5 ans) assistent avec leur … Lire la suite Estelle GRANET, L’écho d’un instant