Ahmet ALTAN, Madame Hayat,

Traduit du turc par Julien Lapeyre de Cabanes Éditions Actes Sud,publié en septembre 2021 Prix Femina 2021 272 pages Citation : « De retour à l’appartement, elle enleva le lampadaire qui était près du canapé pour le remplacer par la nouvelle lampe, puis elle mit les mimosas dans le grand vase au centre de la table. … Lire la suite Ahmet ALTAN, Madame Hayat,

Pascal MARTIN, Va manger tes morts

Éditions JIGAL POLAR, paru en SEPTEMBRE 2021 232 pages Bon... le titre n’est pas engageant... Mais ma libraire m’a si bien recommandé ce polar que je l’ai pris et lu dans la foulée pour profiter de cette IMMENSE BOUFFÉE D’OXYGÈNE, celle promise sur la couverture. J’ai trouvé dans ce roman atypique : adrénaline, inventivité de l’écriture, … Lire la suite Pascal MARTIN, Va manger tes morts

Stéphanie CASTILLO-SOLER, Libres dans leur tête

Paru en avril 2020, Editions Librinova 157 pages Romain découvre la prison. Les choses n’auraient jamais dû en arriver là, mais une vieille femme est morte... et il doit payer. Il va partager sa cellule avec Laurent, inculpé pour l’homicide d’un dealer. En même temps qu’ils vont apprendre à se connaître, les deux garçons vont … Lire la suite Stéphanie CASTILLO-SOLER, Libres dans leur tête

Francis METIVIER, Kant à la plage, la raison pure dans un transat

Éditions DUNOD, 2019 Peut-être avez-vous eu comme moi entre les mains le livre d’Emmanuel Kant « La critique de la raison pure ». L’avez-vous lu jusqu’au bout ? Et compris ? Moi pas. Impossible d’avancer dans la lecture. J’ai donc classé cette œuvre célèbre dans les écrits qui n’étaient pas pour moi et, en fin de compte, pas indispensable... … Lire la suite Francis METIVIER, Kant à la plage, la raison pure dans un transat

Jean-Bertrand PONTALIS, Un jour, le crime

Éditions Gallimard, paru en 2011 Lu dans l’édition Folio, août 2012 Un crime mythique : "Le viol de Lucrèce (détail). Titien. Musée des Beaux-arts de Bordeaux. Nous sommes en automne, les feuilles des arbres virent lentement du vert au jaune et quelquefois au rouge « sang », puis tombent au sol. C’est la fin d’un cycle. Les … Lire la suite Jean-Bertrand PONTALIS, Un jour, le crime

Virginia WOOLF, Une chambre à soi

Edition Denoël 1997, 1992 Lu dans l’édition 10-18 de décembre 1996 Traduit de l’anglais par Clara Malraux « Ce qui compte c'est se libérer soi‐même, découvrir ses propres dimensions, refuser les entraves ». Je n’avais jamais lu Virginia Woolf ! C’est en voyant le beau portrait d’elle sur la couverture d’ « Une chambre à soi » que je … Lire la suite Virginia WOOLF, Une chambre à soi