Claude SIMON, La route des Flandres

Postface de Lucien Dällenbach Éditions de Minuit, janvier 1986 320 pages « […] les yeux grands ouverts dans le noir, presque insensible maintenant (les étriers déchaussés, penché à présent sur le pommeau, les deux jambes passées par-dessus les sacoches pour soulager les genoux, se laissant ballotter comme un paquet) il croyait entendre tous les chevaux, … Lire la suite Claude SIMON, La route des Flandres

Boris MARME, Appelez-moi César

BORIS MARME Éditions Plon, publié en avril 2022 316 pages "Alors, c'est qui le plus fort, hein? A genoux les gars, César, c'est moi !" Voici un roman au titre accrocheur découvert au salon « Livres en Loire » à Tours le 22 octobre 2022 et présenté par l’auteur comme un récit d’initiation et d’aventure… C’est le … Lire la suite Boris MARME, Appelez-moi César

Pierre ADRIAN, Que reviennent ceux qui sont loin

Éditions Gallimard, publié en août 2022 182 pages En ce milieu d’automne, les vacances d’été sont déjà loin... Pierre Adrian nous propose un retour en Bretagne, en plein été, sur les pas d’un narrateur jamais nommé mais qui lui ressemble beaucoup. Roman en partie autobiographique, ce que l’auteur a confirmé dans les interviews, celui-ci explore … Lire la suite Pierre ADRIAN, Que reviennent ceux qui sont loin

Leonora MIANO, Stardust

Éditions Grasset, publié en septembre 2022 220 pages A cinquante ans Leonora Miano revient sur les grands moments de précarité qu’elle a traversés. Stardust est son premier roman, écrit il y a plus de vingt ans, pendant la période au cours de laquelle elle fut accueillie dans un centre de réinsertion d’urgence du 19e arrondissement … Lire la suite Leonora MIANO, Stardust

Miguel BONNEFOY, L’inventeur

Paru en mai 2022 aux Éditions Payot et Rivages, 206 pages Fils de serrurier, Augustin Mouchot, professeur de mathématiques, est l’inventeur qui, au milieu du XIXe siècle, découvre l’énergie solaire. La machine qu’il construit, surnommée Octave, finit par séduire Napoléon III, lui permettant d’obtenir une bourse d’étude et de se consacrer à sa passion de … Lire la suite Miguel BONNEFOY, L’inventeur

Mathieu PALAIN, Ne t’arrête pas de courir

Éditions L’Iconoclaste, août 2021 Prix Interallié 2021 432 pages Alors que déferle une nouvelle rentrée littéraire, je cherche encore ce que l’année passée nous a donné de meilleur, aidé en cela par le temps et les avis qui s'accumulent. Voici un livre de non-fiction (et roman) qui n’avait pas retenu mon attention à sa sortie. … Lire la suite Mathieu PALAIN, Ne t’arrête pas de courir

Andreï MAKINE, Au temps du fleuve Amour

Éditions du Félin, 1994 Lu en édition Gallimard "Folio", 1996 268 pages En couverture, La baignade du cheval rouge (détail) de Kouzma Petrov-Vodkine (1878-1939). Galerie Trétiakov, Moscou. Le plus russe des auteurs français, prix Goncourt et prix Médicis 1995 pour Le testament français, fait entendre dans notre langue magnifiée l'imaginaire d'une enfance russe. Évidemment pour … Lire la suite Andreï MAKINE, Au temps du fleuve Amour

Joseph VEBRET, Flaubert et Louise Colet, l’amour en poste restante

Éditions Écritures, publié en novembre 2021 238 pages Heureuse époque pour les biographes d’écrivains que celle permettant, grâce aux échanges épistolaires, de reconstituer les vingt-deux rencontres de Gustave et Louise. Depuis le temps s’est accéléré, les échanges ont pris de multiples chemins et les biographies seront, je n’en doute pas, de plus en plus incertaines … Lire la suite Joseph VEBRET, Flaubert et Louise Colet, l’amour en poste restante

Tanguy VIEL, La fille qu’on appelle

Les Éditions de Minuit, paru en septembre 2021 174 pages Détail emprunté et très librement interprété d’une fresque de Véronèse... Némésis est dans la mythologie grecque la déesse de l’équilibre et de la vengeance. Son courroux s'abat en particulier sur les humains coupables d’hybris (démesure, mégalomanie). Voir citation du livre en fin de chronique. Elle, … Lire la suite Tanguy VIEL, La fille qu’on appelle

Sylvie GERMAIN, Magnus

Édition Albin Michel 2005, lu dans l’édition folio de septembre 2018 "Ses yeux sont singuliers, ils ont la forme et le doré luisant de la corolle de renoncules, ce qui lui donne un regard doux et éberlué." Le récit commence en Allemagne dans les années 40. Magnus est le nom du petit ours en peluche … Lire la suite Sylvie GERMAIN, Magnus