Hommage à René Depestre, poète, par Gaël Faye et Mélissa Laveaux

Dans ma précédente chronique concernant le livre de Dany Laferrière, « Tout bouge autour de moi », je mentionnais le fait que Haïti, malgré bien des soucis (j’aurais dû dire tragédies), arrive à produire une multitude d’artistes talentueux (j’aurais pu ajouter malgré les gouvernements successifs car la plupart ont été contraints au départ). Je viens compléter en prenant le cas de René Depestre, poète et romancier à l’origine d’une œuvre universelle et pour cause ; après son exil d’Haïti, sa participation aux mouvements de décolonisation l’a amené à Paris, à Prague, à Cuba, et aussi en Autriche, puis au Chili, en Argentine et au Brésil… Son roman « Hadriana dans tous mes rêves », sublime, a obtenu de nombreux prix littéraires dont le Renaudot. Cet arrachement forcé de bien des artistes haïtiens en fait des citoyens du monde, avec une parole qui touche à l’universel, c’est pour cela qu’il faut les sortir absolument de l’étiquette écrivains insulaires ou francophones ou que sais-je encore. Ils sont écrivains, ils sont poètes et VIVE la poésie qui semble retrouver quelques couleurs par les réseaux sociaux. En tout cas je me remets à en lire…

Gaël faye est auteur compositeur interprète, rappeur et également écrivain. Il est l’auteur de « Petit Pays », un roman écrit en 2016, inspiré de sa propre expérience, lui qui est né au Burundi d’un père français et d’une mère rwandaise et a assisté à la guerre civile suivie du génocide des Tutsis au Rwanda.

Mélissa Laveaux est une chanteuse et guitariste d’origine canadienne, de nationalité française depuis 2019. L’influence haïtienne, dont ses parents sont originaires, est prédominante surtout dans son dernier album « Radio Siwèl » dont les paroles sont en créole haïtien et sa « sonne » bien.

Cette vidéo de poésie clamée par Gaël Faye, et aussi par la voix du grand poète haïtien lui-même, met bien en valeur des textes émouvants. Les intermèdes musicaux de Mélissa Laveaux, voix rauque et guitare rageuse soulignent la puissance et la créativité de ces trois artistes. Ça démarre doucement mais ensuite c’est crescendo. Pour moi, c’est un grand moment artistique et littéraire, que je souhaitais partager.

Notes avis Bibliofeel mars 2020, Hommage à René Depestre, par Gaël Faye et Mélissa Laveaux

4 commentaires sur “Hommage à René Depestre, poète, par Gaël Faye et Mélissa Laveaux

  1. Effectivement, il y a quelques années, j’ai eu par hasard en mediatheque un recueil de poésie haïtienne et il y a un souffle épique et infernal qui ne ressemble à rien de ce que j’avais pu lire avant. Ces auteurs valent vraiment le coup. 😉❤️

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je pense que vous aimerez car c’est un retour aux origines qui semble lui réussir totalement. Elle dégage une énergie incroyable sur cet enregistrement et aussi sur scène. Peut-être un tournant dans sa carrière avec cet album. Sa page facebook est intéressante. Bonne semaine Michusa.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.